Un sommeil paisible Pourquoi et comment aider bébé à s’endormir – monbebebienetre  

LIVRAISON GRATUITE

SPÉCIALE BLACK FRIDAY De 20 à 60% de réduction sur tout le site

Un sommeil paisible Pourquoi et comment aider bébé à s’endormir

Publié par Elenna Merlin le

Un sommeil paisible Pourquoi et comment aider bébé à s’endormir

Un sommeil paisible et sans pleurs

Pour conclure cet article, je pense qu’il est bien de dire qu’il faut savoir écouter son cœur pour accompagner sereinement ses enfants dans leur évolution. Il faut faire les choses comme on les ressent et ne pas se laisser influencer par un entourage qui se veut pourtant toujours plein de bons conseils.

J’espère que cet article vous aidera dans votre quotidien avec bébé. Pour le rédiger, je me suis appuyée sur le livre d’Elizabeth Pantley  » Un sommeil paisible et sans pleurs « . Je vous conseille vivement de le lire si vous voulez en savoir plus sur le sujet. Ce livre, bien écrit et très documenté, m’a beaucoup aidé dans mon quotidien avec Arthur. Il m’a notamment permis de reprendre confiance dans le fait qu’il est bon pour Arthur d’être accompagné dans sa phase d’endormissement et m’a remotivé sur le point suivant: je n’ai rien de mieux à faire que d’être aux côtés d’Arthur lorsqu’il s’endort.

Faut-il laisser bébé pleurer ?

Certains parents pensent que cette méthode d’endormissement consiste à laisser pleurer bébé jusqu’à ce qu’il s’endorme, peu importe la durée. 

La théorie est que si vous ne réagissez pas à ses pleurs, le petit être apprendra qu’il ne vaut pas la peine de pleurer. Richard Ferber, auteur de Solve Your Child's Sleep Problems, est le plus célèbre adepte de cette théorie. 

Selon lui, la plupart des petits devraient faire leurs nuits vers l’âge de 3 ou 4 mois. Si votre bébé ne fait toujours pas ses nuits à quatre mois, tentez des expériences pour résoudre ce problème :
  • Couchez-le dans son lit encore éveillé. Vous pouvez commencer un peu plus tard que d’habitude, de telle sorte qu’il soit bien fatigué. S’il pleure, allez le voir à intervalles réguliers et rassurez-le, sans allumer la lumière ni le prendre dans vos bras (Ferber, 2006).
  • La première nuit, commencez par aller le voir toutes les 3, puis 5, puis 10 minutes. Au bout d’une semaine, espacez vos passages, pour finir par aller le voir toutes les 20 à 30 minutes seulement.
  • Lorsque vous allez voir votre trésor, assurez-vous qu’il n’est pas gêné par sa turbulette ou n’a pas perdu son doudou, sa tétine. Parlez-lui de façon réconfortante et partez. Ne restez pas dans la pièce plus d’une minute ou deux. S’il enlève sa couverture ou jette son doudou par terre pendant qu’il est seul, redonnez-le lui seulement à votre prochain passage.

Pourquoi est-il nécessaire d’accompagner son enfant dans le sommeil ?

Pour bien comprendre la nécessité d’accompagner son enfant à s’endormir, il faut se rappeler qu’un bébé passe 9 mois dans un petit cocon bien chaud, bercé par les mouvements de sa maman. A sa naissance, son environnement change radicalement. Il se sépare physiquement de sa maman et doit composer avec de nouvelles sensations, pas toujours agréables, comme avoir faim, froid, chaud, être excité, être fatigué…

La nuit et/ou la sieste sont des périodes critiques sur plusieurs points :

– l’enfant se retrouve seul et immobile dans une pièce obscure,

– le silence pesant est plus angoissant à supporter que les bruits ambiants de la journée,

– il va être séparé de sa maman pour un moment.

A moins de s’endormir en même temps que bébé, ces 3 sensations sont vrais pour tous les bébés. Ceux qui dorment dans une chambre tout seul, ceux qui dorment dans la chambre de leur parents mais dans leur propre lit, ceux qui bénéficient du cododo ou bien encore ceux dont les parents ont un autre style d’organisation.

On parle souvent de l’agitation des bébés en fin de journée que l’on met, à tort, sur le compte de la fatigue. La plupart des bons pédiatres parlent plutôt de  l’angoisse de la nuit.

Afin que votre bébé trouve le sommeil sereinement il est primordial de l’accompagner dans son endormissement. Il est vrai que cela peut prendre du temps chaque soir. Il est vrai aussi que certains soir vous n’aurez pas envie. C’est pourquoi il faut que les deux parents soutiennent cet accompagnement, il ne faut pas hésiter à se relayer auprès de bébé. Sachez qu’il se sentira bien en présence des personnes en qui il a le plus confiance : ses parents.

Au fil du temps, et toujours avec votre aide, il saura trouver les ressources nécessaires pour s’endormir seul. Il faut savoir être patient car chaque enfant avance à son propre rythme. Mais soyez rassuré de savoir que c’est auprès de votre bébé qu’est votre place.

Vous désirez une bon pouf que bébé puisse s'endormir paisiblement ?

Cliquez ici: https://monbebebienetre.com/collections/frontpage/products/pouf-pour-bebe


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →